Hoka one one, la chaussure de trail qui vous aide à courir

Actuellement, le trail prend de plus en plus d’ampleur dans le monde de la course à pied. Il se pratique en montagne, forêt, campagne où on devra passer par des obstacles tels que des rochers, des racines ou des gouilles… Pour la pratique de ce sport, il est important de porter des chaussures dans lesquels on se sente bien. Une paire de chaussures non adaptée peut amener à des blessures. Confortables et pratiques, les chaussures Hoka One One sont idéales pour faire la course à pied en pleine nature.

hoka-bondi-4-cyan-lime

Chaussure trail : l’équipement indispensable de la course tout terrain

Le trail ne s’agit pas juste de courir et faire travailler ses pieds, son souffle, son rythme cardiaque ! Il est différent des autres courses, car il se pratique en pleine forêt, en montagne, sur des routes inexploitées, sur la neige et parfois dans le désert. C’est une aventure en pleine nature qui présente beaucoup d’obstacles (montées, descentes, sols humides, glissants ou boueux, sable, rochers et graviers). De ce fait, il est indispensable de porter des chaussures trail, spécialement conçues pour la course tout terrain. Grâce à des chaussures adaptées, les pieds sont totalement à l’aise. Elles protègent en effet les pieds des chocs et empêchent les obstacles de prendre le dessus. Ce qui permet aux traileurs de faire des courses parfaitement agréables et des foulées très dynamiques.

Comment choisir les chaussures de trail adéquates?

Il n’est plus à débattre que les chaussures sont les plus importantes de l’équipement trail ! L’idéal est alors d’opter pour des chaussures adaptées à la morphologie (poids, type de pied) et à la situation de l’épreuve (type de terrain, durée de la course). Dans ce cas, il faut que les chaussures trail respectent les normes des foulés :

  • Comme des semelles adaptées pour protéger les pieds de l’humidité ;
  • Des protections contre les pierres et les racines d’arbre ;
  • Une pointure d’une taille supérieure pour des descentes sans douleur au niveau des orteils ;
  • Des chaussures légères pour affronter les milliers de kilomètres.

Souvent, quand la distance est supérieure à 1500 km, les traileurs changent deux fois de chaussures pour que les pieds puissent tenir jusqu’à la fin de la course. Mais, avec les chaussures de trail Hoka One One, pas besoin de les changer peu importe la distance à parcourir.

Chaussures Hoka One One : les meilleures chaussures pour faire du trail

Les chaussures Hoka One One sont conçues pour faciliter la vie des traileurs. Ce sont d’excellentes chaussures de trail qui offrent une bonne stabilité et maintiennent parfaitement les pieds. Les chaussures Hoka One One sont dotées de semelles pratiques qui amortissent les chocs et les rendent moins douloureux pour les pieds. Elles bénéficient aussi d’une géométrie singulière pour faciliter l’adhésion des pieds et améliorer ainsi les foulées. Elles possèdent également un système de drainage à eau qui préserve les pieds contre l’humidité du terrain de course. Enfin, chaque chaussure Hoka One One se décline en un design très original. Dotées de toutes les qualités indispensables pour un bon trail, les chaussures Hoka One One touchent de plus en plus de fans ! Elles sont très réputées pour optimiser les performances dans les foulées et donner envie de courir.

Le trail est un sport d’aventure parce qu’il présente beaucoup de défis et d’obstacles. Porter les bonnes chaussures aide à mieux gérer les pressions et les dangers de la nature. Avec les chaussures Hoka One One, le trail ne sera plus qu’une simple activité physique et sportive ! Grâces à elles, les traileurs (débutants comme confirmés) auront grand plaisir à courir. Nous vous invitons à vous rendre sur la boutique de sport de SportAixTrem pour plus de renseignements sur les chaussures de trail Hoka One One

hoka-mafate-speed-cyan-lime-black

Publicités

Les activités de plein air dans les gorges du Verdon

Le plus grand canyon d’Europe se trouve dans les gorges du Verdon. Situé dans le Sud Est de la France, cette rivière a façonné de magnifiques et gigantesques gorges calcaires allant jusqu’à 400 mètres de hauteur. Les gorges du Verdon offrent aux amateurs de sensations fortes, de nombreuses activités de pleine nature. En effet, on trouve de l’eau, du rocher, de la verticalité ainsi qu’une faune et flore diversifiée. Ceci permet de pratiquer entre autres, la randonnée, le canyoning, l’escalade et le rafting.

La randonnée dans les gorges du Verdon.

Le sentier Blanc Martel est une merveilleuse randonnée de près de 15km permettant d’entrer dans les entrailles des gorges du Verdon et de visiter les méandres de cette rivière magnifique. Le sentier porte le nom d’un célèbre spéléologue français (Édouard Martel) et d’un instituteur de Rougon, petit village perché au dessus des gorges. Cette randonnée permet de joindre le point Sublime au chalet de la Maline. Une navette en bus est organisée afin d’utiliser le moins de véhicule possible. Ce parcours reste sportif. En effet, il faut compter environ 5 heures pour parcourir ce sentier qui vous permettra de voir des parois gigantesques tout en vous baignant dans le Verdon qui est à proximité du sentier.

gorges du verdon

L’escalade dans le Verdon.

Le Verdon a mis à disposition des grimpeurs des énormes falaises calcaires. La nature a mis de bonnes prises dans les dévers avec des secteurs à colonnettes comme l’Eycharmes ou la grotte de 3P, et des gouttes d’eau dans les dalles avec les secteurs de l’Escalès par exemple. Ceci est parfait pour l’amateur d’escalade. En effet, il pourra prendre son pied dans des grandes voies ou des couennes. Certains secteurs comme la Mainmorte sont idéals pour une initiation en douceur. D’autres secteurs combleront les attentes des aventuriers avec par exemple les parois du grand Duc et ces 400 mètres dans du 7ème ou 8ème degré.

Les sports aquatiques dans le Verdon.

L’eau est omniprésente dans les gorges. De nombreux spots de baignade sauvages et authentiques sont à la portée de tous. Il faudra néanmoins se renseigner sur les lâchés EDF car le Verdon reste une rivière dangereuse lorsque le débit monte. Par débit important, l’activité rafting est une bonne option pour visiter les gorges tout en jouissant de sensations fortes.

Le trek : Une nouvelle expérience de voyage

Le trekking est un mot originaire du néerlandais « Trek » qui signifie migration. Cependant, dans le vocabulaire de tous les jours, il s’agit d’un long voyage (1 journée et plus) suivant un itinéraire et, où l’aventure est toujours au rendez-­vous. Il s’effectue à pied et la plupart du temps, dans les régions reculées, notamment en haute montagne. Ce genre de voyage est une expérience constructive. Il permet de s’évader de la routine et des habitudes quotidiennes. Durant un trekking, la notion de temps n’existe pas. Les paysages et l’aventure s’apprécient au rythme du marcheur. De plus, c’est une alternative intéressante pour faire de nouvelles rencontres. Pendant les escapades en montagnes, les bourlingueurs sont parfois obligés de dormir chez l’habitant. Ainsi, ils peuvent en apprendre un peu plus sur leur mode de vie, leur culture et leur religion.

aventure 1

Par ailleurs, il ne faut pas confondre trek et alpinisme. Même si certains sentiers en haute altitude traversent des glaciers, nul besoin d’avoir une formation en techniques alpines pour s’adonner au trekking. Il y a tout de même quelques exceptions comme le « trekking peak » qui se déroule souvent à 6 000 mètres et qui demande une expérience préalable en mountaineering. Un trek aventure peut se faire en montagne (mont Toubka, mont Kenya, mont Blanc, massif du Queyras…), dans les déserts chauds (Sahara, Atacama, Salar Uyuni…), les jungles ou encore dans les terres polaires. Tout le monde peut faire du trekking du moment que la personne est en bonne santé avec une certaine habitude de la marche sportive.

Préparation d’une randonnée

QUELQUES ASTUCES POUR RÉUSSIR SA RANDONNE EN MONTAGNE
Ces dernières années, la randonnée a connu un essor considérable, sans doute grâce à la joie d’être lié directement avec la nature et aussi au fait que ce soit une activité physique accessible à tous. Que ce soit dans l’eau (en flottant), en désert, ou encore montagne, cette activité se pratique sous plusieurs formes: en 1 journée, entre 3 à 6 jours, ou plus encore, suivant l’itinéraire et le type de circuit qu’on a choisi. Cependant il faut se tenir compte d’une chose: mieux se préparer avant de partir pour sa randonnée est la clé de sa réussite, qu’on l’exerce seul, en couple, ou en groupe.

randonnée

Comment préparer sa randonnée en montagne?

Voici quelques conseils qu’on estime utile pour réussir sa randonnée en montagne:
-faire le bon choix d’itinéraire et bien le préparer:
La première question à se poser est: comment est-on physiquement? C’est à dire quelles sont nos capacités? Pourrait-on faire une marche de plus d’une heure par exemple, est-on en bonne santé,..?Pour les sportifs ou les randonneurs habitués, c’est à dire qui connaissent déjà cette activité, cette question peu-être surpassée, mais elle se pose particulièrement aux débutants. Cette question est nécessaire pour savoir le type d’itinéraire qu’on va choisir (facile entre 1h-6h de marche, ou difficile à partir de 6h de marche et plus ) c’est aussi valable pour le parcours (court d’une journée au max, ou long jusqu’à 15 jours ou plus).
La seconde question est, si on est en groupe (de 2 personnes ou plus), quels genres de personnes nous accompagnent? (enfants, adultes, femmes, hommes, personnes âgées,..) car ceci n’implique pas le même itinéraire et parcours. Notre itinéraire va dépendre de ces personnes ainsi il faudra bien vérifier dans les guides ou topo le parcours qu’on va choisir et bien compléter les renseignements dans les offices du tourisme pour qu’ils nous donnent conseils.

-bien se préparer physiquement et et psychologiquement:

Comme on l’a mentionné précédemment, savoir l’état de sa santé est le plus important avant de partir en randonnée. Ainsi, consulter son médecin est une des étapes primordiales, et ceci est également nécessaire après la randonnée. Car il faut noter que même si l’air en montagne est moins pollué, la pression d’oxygène de l’air ambiant se réduit à mesure où l’altitude s’élève. Et c’est en effet cette diminution de la quantité d’oxygène disponible qui pourrai-être l’issu des soucis mineurs tels le mal aigu des montagnes, ou pire l’œdème pulmonaire et l’œdème cérébral de haute altitude.
Ainsi il est important de connaître ses aptitudes réelles ou potentielles, ceci implique à ne pas ni sous-estimer ni sur-estimer sa capacité physique.
Puis faire des entrainements, par exemple marcher de 1-2h pour commencer, courir, faire du vélo et VTT, nager,….Ces exercices physiques sont conseillés afin que les muscles soient plus toniques et bien préparés (ceci peut éviter les courbatures, crampes, la fatigue trop vite,..).
Enfin au niveau mental, les aventures telles que la randonnée réserve souvent des mauvaises surprises, c’est à dire des choses à laquelle o ne s’attendait pas ou qu’on n’y a pas tout simplement pensé: la pluie, le froid, le gros coup de vent, la grande chaleur, ,…Ainsi la meilleure solution c’est de toujours être au courant des conditions météorologiques.randonnée 2
Une chose très importante aussi, le respect des autochtones. Il faut toujours leur poser la question en cas de doute, il faut respecter leurs cultures, leurs faune et flore, et puis, soyez toujours à l’écoute! Les caractères hautins ou les fortes têtes ne sont pas les bienvenues dans certaines régions. C’est valable aussi pour nos animaux de compagnies (chiens, chats) il ne faut surtout pas les laisser en liberté, on ne sait jamais!
-savoir préparer le terrain
Même si on a bien choisi notre itinéraire, parcours,..et bien qu’on emmène nos topos, GPS et tout le reste, afin d’éviter quelconques mésaventures, il faut toujours bien baliser son terrain de randonnée, c’est à dire, le point de départ et d’arrivée, les différents endroits pour la pause, est-ce qu’on passe par un lac, une rivière,..car ceci peut changer notre rythme, puis bien que cette étape ne semble pas utile pour certains, il est nécessaire de le faire afin de fuir certaines surprises.
-Préparer le meilleur équipement (vêtements, nourritures, les différents matériels,…)
D’après Pierre Jezequel, le guide de randonnée en montagne pour l’UCPA «Quelle que soit la durée de votre randonnée, on s’équipe».
D’abord parlons d’habillements, car bien sûr il faut savoir quels genres de vêtements et de chaussures porte-t-on à une randonnée en montagne: pour les vêtements d’été, ce seront les sous-vêtements légères, les débardeurs, les shorts , les chaussettes de rechange, les pantalons à toile légère, les tee-shirt, les chapeaux ou casquettes, les paires de lunettes, et il faut quand même faire de la place pour un veste au cas où! (un coup de vent,..) . Pour les vêtements d’hiver, les sous-vêtements chauds, les vestes polaires, plusieurs aires de chaussettes, des cagoules, les gants, les pantalons en gorre-tex (qu’on puisse enlever en fonction du besoin), une doudoune, et enfin l’élément à plusieurs usages, le foulard. Enfin, en période de pluie: les imperméables, les kaway, les raglan, les bottes de pluies, …
Pour les chaussures, il faut opter pour celles qui sont spécialement conçues pour la rando bien sûr, appelées aussi «bottes de trekking» seulement il ne faut pas les porter pour la première fois afin d’éviter les ampoules qui risquent de gâcher vos aventures.
randonnée 3Et enfin, parlons des nourritures et des matériels diverses: l’aliment et l’hydratation représentent notre première survie, source d’énergie et de force en montagne. Le mieux c’est de se concentrer sur un régime alimentaire principalement basés sur les sucres lents avant de partir (les riz,pattes,pain complet…) pour ensuite s’attaquer aux sucres rapides (chocolat,fruits secs,…) durant la randonnée. L’hydratation doit être obligatoirement régulière et bien assez suffisante. Il faut boire sans qu’on a soif, par exemple toutes les demi-heures mais en petite quantité. Et pour les matériels divers, nous aurions besoins d’un GPS qui nous sert de guide ou d’un topos, d’un caméra bien sûr, d’un bâtons de marche (fortement conseillés aux personnes plus âgées), d’un sac poche hydratation (pas nécessairement mais toujours conseillé) d’une gourde,d’un étuis de protection (pour protéger de l’eau nos matériels électroniques), d’une montres, d’une ou quelques réserves d’eau potables, et à ne pas surtout oublier, d’une boite à pharmacie et des matériels de survie, comme les allumettes. Donc vous avez maintenant une notion de tout ce que vous devez faire et porter pour votre première ou prochaine randonnée en montagne, il ne reste plus qu’à choisir la date!

Visitez http://www.vivons-nature.com/, le site sur les idées vertes pour protéger la planète,
Retrouvez sur http://www.infos-vie-pratique.com/, des informations, idées et conseils sur diverses thèmes pour la vie quotidienne.