Randonnée au col de l’Arzelier – Les Deux Soeurs

Le massif du Vercors est un fantastique terrain de jeu pour les sports de plein air et en particulier la randonnée en montagne. Dans cet article, je vous emmène faire une randonnée au départ du col de l’Arzelier avec une ascension au sommet de Sophie l’une des Deux Soeurs. Ce sommet culmine à une altitude de 2162 mètres.

Comment joindre le parking ?

Depuis Grenoble, prendre l’A480 en direction de Sisteron. Sortir à Vif. Traverser Vif et monter en direction du col de l’Arzelier, Le Gua, Miribel Lanchatre. Au niveau d’un village nommé St Barthélémy, prendre à droite en direction du col de l’Arzelier. Lorsque vous parviendrez au sommet du col de l’Arzelier prendre à droite une montée en direction du pré Maurel. C’est bon vous êtes sur le parking de départ de la randonnée.

Étape 1 : joindre le refuge de la Soldanelle

La randonnée débute par de la marche en forêt. Cette partie est particulièrement ombragère et appréciable en plein été. De nombreux panneaux permettent de s’orienter et joindre le refuge de la Soldanelle. Arrivé au refuge, vous pourrez commencer à apprécier le panorama grandiose avec le Dévoluy, le massif des Écrins et la chaîne de Belledone.

Étape 2 : le col des 2 soeurs.

L’aventure se poursuit en prenant un gros sentier en direction du pré Achard. Vous verrez alors le cirque du Playnet qui est particulièrement esthétique et le mont Aiguille. Du pré Achard, il faut prendre un petit sentier qui monte. Ce sentier mène au pied de la grande sœur Agathe. Ensuite, prendre à droite en longeant plus ou moins près la falaise jusqu’à parvenir à la brèche qui sépare les Deux Soeurs. S’engouffrer dans cette brèche, le sentier est bien marqué. Il vous emmènera au col des 2 soeurs. Vous verrez alors l’autre versant du Vercors avec notamment un point de vue intéressant sur la grande Moucherolle.

Étape 3 : l’ascension de Sophie.

Depuis le col, longer l’arête qui vous mènera au sommet de Sophie. Profitez en le panorama est magnifique. On y voit même le Mont Blanc et la cuvette grenobloise.

Il ne vous reste plus qu’à redescendre avec des souvenirs plein la tête. Cette randonnée est relativement sportive avec quand même 1000 mètres de dénivelé positive au compteur. L’endroit n’est pas encore trop fréquenté malgré sa proximité avec l’agglomération grenobloise. C’est l’une des randonnées les plus sympathiques au départ du col de l’Arzelier.

Publicités

La cathédrale Alexander Nevski de Sofia – Bulgarie

La Bulgarie est un pays méconnu et peu commun pour passer des vacances. Et pourtant, c’est un lieu charmant avec des paysages sauvages et des gens accueillants. Même si les périphéries des villes font peur car les architectes communistes sont passés dans ces contrées, les centres villes regorgent de beaux monuments de style néo-byzantin. Voici un article sur la cathédrale Alexandre Nevski de Sofia – la capital du pays.

cathedrale Nevski

Description de la cathédrale Alexander Nevski

La cathédrale est le monument le plus imposant de la ville de Sofia. Comme beaucoup d’églises, elle est construite selon un plan en croix si on regarde la cathédrale vue du ciel. Contrairement, aux églises catholiques situées en France, les toits forment de magnifiques coupoles dorées ou vert-de-gris. Ceci est typique des églises chrétiennes orthodoxes. Le sommet de la coupole centrale culmine à 45 mètres du sol.

Il est possible de visiter l’intérieur de la cathédrale gratuitement. Celui-ci est grandiose avec de nombreux icônes qui sont des images de saints. Les orthodoxes attachent une grande importance aux icônes ayant une signification particulière.

Histoire de la cathédrale Alexander Nevski

La cathédrale Nevski fut construite au début du 20ème siècle en l’honneur des soldats russes qui ont libérés la Bulgarie des Turcs et de l’empire ottoman. Elle porte le nom d’un militaire et héros national russe du 13ème siècle et saint de l’Église orthodoxe.

Où se trouve la cathédrale Alexander Nevski

Elle se trouve en plein coeur de la ville de Sofia dans un quartier très sympa entre le théâtre national Ivan Vasov et l’Université St Kliment de Sofia. De nombreuses places et parc permettent de passer une bonne journée lors d’une visite de la cathédrale. Étant en plein centre de la capital, ce lieu est accessible en bus, métro et tram. De nombreux bars, night clubs et restaurants se situe à côté de ce lieu afin de passer une bonne soirée.

Un périple merveilleux au cœur de la beauté des terres kirghize

ala-wheels-1753191_640

Ornant le paysage des montagnes de l’Asie centrale, le Kirghizistan est un pays qui est avantagé par un écosystème varié. Les différents aspects des reliefs de cette nation attirent un bon nombre de touristes inconditionnels de sports en altitude. Ses immenses parcs constituent des sentiers formidables pour des randonnées pédestres ou équestres afin de vivre une expérience inouïe dans un environnement extraordinaire. Nichée dans les montagnes du Tian, la réserve naturelle d’Ala Archa est le lieu idéal pour s’évader en pleine nature. Les aventuriers seront au milieu d’un biotope contrasté par la verdure et les neiges, une aubaine pour ceux qui aiment les températures fraîches du continent asiatique. Par ailleurs, d’autres localités splendides valent aussi un détour lors d’un passage dans les terres kirghizes, ne citant que les alentours du lac Yssyk Koul. Les globe-trotters y trouveront un endroit authentique, habillé par de magnifiques panoramas et des plages dignes d’une carte postale. Sur place, les villégiateurs pourront se détendre et se faire plaisir avec une multitude d’activités au rendez-vous.

Le parc national d’Ala Archa, un lieu plein de charme qui séduit les aventuriers

Le parc national d’Ala Archa figure parmi les escales incontournables pour une évasion pleine de surprises et de découvertes au Kirghizistan. Les amateurs de skis auront la chance de s’épanouir avec les fortes neiges des hautes montagnes, vu que la zone est avantagée par un climat froid durant presque toute l’année. Les alpinistes ne sont pas en reste, car certains sommets offrent des parcours incroyables aux plus avisés. Pour ceux qui optent pour les randonnées, ils iront explorer les vallées verdoyantes et les abords des rivières, pour admirer la beauté des paysages. Ils contempleront avec stupéfaction les ravissantes cascades qui ornent les lieux, qu’ils immortaliseront avec leurs appareils en souvenir du voyage au Kirghizistan. Avec de la chance, les promeneurs apercevront un des rares léopards des neiges qui ont élu domicile dans le parc national d’Ala Archa. Ils pourront également observer quelques animaux endémiques du Kirghizistan sur leur passage, comme les chèvres sauvages, les marmottes et les chevreuils.

nature-3316600_640

Yssik Koul, un endroit hors du commun qui fait rêver plus d’un villégiateur

Le panorama époustouflant du lac Yssyk Koul ne fera que compléter la magnificence de l’escapade remplie de sensations au parc national d’Ala Archa. D’ailleurs, Yssyk Koul est le deuxième lac de montagne de la planète après le lac Titicaca, dans la cordillère des Andes. Il est possible de se baigner dans les eaux d’Yssyk Koul, pour le bonheur de ceux qui viennent en famille ou en groupe. Ils pourront se prélasser sur les sables des rives afin de profiter de quelques instants de repos et de détente. Certains locaux proposent des balades à cheval pour visiter les alentours de l’immense étendue d’eau. Plusieurs agences offrent également l’opportunité aux vacanciers de faire une virée en kayak pour sillonner la grande cuve. Les amateurs de la bonne cuisine pourront éveiller leurs papilles en se rapprochant des villageois qui concoctent des plats traditionnels souvent préparés avec des poissons séchés ou fumés, provenant des profondeurs du lac d’Yssik Koul. La magie du dépaysement est à son summum lorsque la mélancolie vient avec l’arrivée du fabuleux coucher du soleil, présentant une vue enchanteresse sur le paysage kirghize.

Quelques infos pour bien profiter d’un séjour au Japon en été

Shrine Festival Smiling Tokyo Japanese Japan

Shrine Festival Smiling Tokyo Japanese Japan

Le Japon accueille un nombre assez considérable de visiteurs étrangers pendant l’été, étant donné que cette saison correspond généralement aux périodes de vacances pour ces derniers. Vous prévoyez peut-être de séjourner également dans le pays du Soleil levant lors de la saison estivale ? Dans ce cas, vous devez prendre en compte certaines informations pour mieux apprécier vos vacances. Elles concernent en particulier l’été dans le pays, ainsi que les meilleures destinations de l’archipel.

L’été au Japon : des caractéristiques qu’il faut prendre en compte

L’été dans l’empire du Soleil levant a ses propres particularités qu’il vous faut prendre en considération. Cela vous permettra alors de mieux déterminer le moment qui convient le plus pour votre voyage au Japon, ou bien de savoir à quoi vous attendre, et donc de vous préparer au mieux. Ainsi, sachez que la saison estivale japonaise est en général divisée en trois étapes consécutives.

  • La première phase est connue sous l’appellation de « tsuyu ». Elle correspond surtout à la période des pluies. Elle a lieu entre le début du mois de juin et la mi-juillet. Il faut noter que le « tsuyu » est une saison pluvieuse, mais elle ne correspond pas à la mousson.
  • Après le « tsuyu » vient une phase de très forte chaleur tout en étant très humide. Celle-ci se déroule pendant les mois de juillet et août. Ainsi, si vous supportez mal les hautes températures mêlées d’une atmosphère très pesante en humidité, il vaudrait mieux opter pour des dates en dehors de ces deux mois.
  • L’été dans le pays des samouraïs se termine en septembre. Pendant ce mois, vous pouvez profiter de la chaleur estivale, mais avec un faible taux d’humidité.

Certains des meilleurs endroits pour passer la saison estivale dans l’archipel nippon

L’été au Japon se caractérise alors par la forte chaleur ainsi que l’humidité. Cependant, même ceux qui préfèrent généralement les éviter peuvent tout à fait vivre un séjour agréable dans le pays. Voici, entre autres, quelques suggestions :

  • Passer l’été à Tokyo — Si vous vous demandez si c’est une bonne idée de séjourner dans cette grande métropole japonaise pendant la saison estivale, eh bien, la réponse est oui ! En effet, la capitale nippone est d’abord un grand incontournable, alors il ne faut pas la rater. De plus, vous aurez toujours la climatisation dans pratiquement n’importe quel bâtiment que vous visiterez. Bar à karaoké, le quartier geek d’Akihabara, de nombreux restaurants servant les meilleures spécialités culinaires japonaises, onsen (sources chaudes), musée, etc. ne sont que quelques exemples de ce que vous pourrez visiter. Par ailleurs, s’il pleut et que vous vous trouvez à l’extérieur, vous n’aurez pas de mal à trouver un parapluie ou une ombrelle, qui sont très tendance au Japon.
  • Rejoindre l’ile d’Okinawa — Si pour vous, l’été doit nécessairement rimer avec plage et activités nautiques, on vous recommandera de vous diriger vers Okinawa. L’ile est assez populaire pour son sable chaud et ses eaux turquoise. Vous pourrez également profiter d’un grand nombre de spots de plongée riche en faunes aquatiques. N’hésitez pas, notamment, à rejoindre le village de Zamami qui se distingue par la tranquillité qui y règne ainsi que ses fonds marins d’une beauté exceptionnelle.

Une virée en Indonésie, l’art et la culture durant le festival d’Erau

Hormis le tourisme ordinaire qui se focalise surtout sur la nature, l’Indonésie fait partie des pays dévoilant des identités culturelles hors pair. Il est aujourd’hui recommandé d’explorer cette destination remarquable qui a toujours su conserver ses folklores malgré les influences étrangères. Ce pays abrite également plus d’une centaine de groupe ethnique, mais ayant comme langue officielle le Malais indonésien. Cette grande diversité met en valeur les richesses traditionnelles de ce territoire musulman qui attire de grands nombres de touristes. En effet, un circuit en Indonésie pourrait se voir d’une manière plus différente, entres autres en privilégiant l’art et la culture. Pour mettre en valeur les traditions, des festivals sont organisés chaque année dans ce terroir. Vous pourrez rejoindre la ville de Tenggarong pour vivre un moment fort durant une fête traditionnelle indonésienne, l’Erau.

S’immerger dans la profondeur de la culture indonésienne

L’Erau est un festival international du folklore et de l’art en Indonésie. Il est composé d’une cérémonie sacrée qui se déroule dans un Keraton, un palais, mais surtout d’évènement marquant la culture riche du pays. Vous y trouverez certainement des stands d’expositions culturelles, des compétitions sportives traditionnelles et beaucoup de manifestations autour de ce manoir sacré… Offrez-vous des circuits en Indonésie en profitant des instants inoubliables durant cette solennité typique de la ville de Tenggarong. Des marchés spéciaux proposant les œuvres d’arts locaux seront présents. Vous y découvrirez également des produits venant de beaucoup de pays participants. Cette exposition, appelée KutaiKartanegara, a pour but d’épanouir les peintres et les sculpteurs…, mais d’autres spectacles de rue, organisés par les natifs, attirent à la fois les touristes nationaux et étrangers. D’ailleurs, des sites historiques et de nombreuses attractions seront ouverts durant ce jour effervescent.

Le grand défilé qui anime le festival d’Erau

Toujours durant le festival d’Erau, les participants font le tour du Kedaton, un palais moderne et un bureau du régent KartanegaraKutai, avant de participer au grand défilé qui longera toutes les ruelles de la ville de Tenggarong. Vous y rencontrerez alors des personnes vetues de leurs habits traditionnels dansant et chantant tout au long des avenues. Pour cela, portez tout simplement une tenue colorée pour vous mettre dans le bain durant ce circuit en Indonésie si vous voulez suivre ce long cortège. Vous remarquerez certainement les différentes facettes de ce festival qui illustre surtout les cultures malaises et dayaks. En revanche, la parade se déroulera sur la rivière de Mahakam qui est le point culminant de la fête. Un dragon en effigie sera montré tout le long de cet affluent, avant d’exécuter la cérémonie et de laisser cette image à la dérive sur l’eau. Selon les croyances des indonésiens, ceci est toujours exécuté pour déloger le mal et bénir l’année qui suit.

Les équipements de voyage à préparer pour un séjour réussi en Corée du Sud

La préparation d’une expédition en Corée du Sud est une expérience fatigante, mais elle pourrait être vraiment excitante si l’on sait s’y prendre à l’avance. Que ce soit pour un circuit, une escapade en amoureux ou des vacances en famille, l’idéal serait de prévoir des équipements adaptés au climat et à l’ambiance qui règne dans la contrée sud-coréenne. Pour réussir une virée touristique dans ce Pays du Matin calme donc, il faut emporter un petit carnet de bord avec un ou deux stylos, un couteau suisse, un sac léger et pratique, mais surtout le plan du lieu à visiter. Tout cela figure parmi les accessoires de voyage les plus importants, mais chaque personne peut opter pour le modèle, la forme et la taille d’équipements de leur choix selon la durée et le thème de leur séjour. Pour se protéger des insectes, les randonneurs devront également mettre dans leurs bagages un sac à viande. Cela leur sera sûrement utile pendant les randonnées ou les campings en pleine campagne.

Les documents administratifs et autres

Les routards qui souhaitent effectuer un voyage en Corée du Sud seront conseillés de contrôler leurs papiers administratifs avant de se rendre dans cette contrée. Parmi ces documents, il faut surtout vérifier le passeport, le permis international, le carnet de vaccination contre la fièvre jaune et le billet d’avion. À part cela, les étrangers devront aussi prévoir quelques photos d’identité, car ces derniers en auront probablement besoin pour l’obtention d’une carte SIM. Il est surtout important d’anticiper les situations hasardeuses et faire, dans ce cas, une photocopie de chacune des pièces d’identité. Les touristes devront également réaliser des copies par mail pour régler facilement leurs paperasses en cas de perte ou de vol. Par ailleurs, il serait plus prudent de ranger tous les éléments et papiers cités auparavant dans un sac prévu à cet effet. Ainsi, ils seront bien protégés de la pluie ou d’autres facteurs naturels lors des déplacements.

Les gadgets à prévoir pour un séjour chez l’habitant sud-coréen

La meilleure façon de profiter d’une escapade touristique en Corée du Sud est de dormir et passer quelques jours chez l’habitant. Cela permettra, en effet, aux touristes de découvrir pleinement le style de vie ainsi que les us et coutumes des locaux. De plus, c’est une autre manière de faire plus de rencontres pour enrichir ensuite sa culture générale. Toutefois, avant de réaliser cette expérience, les voyageurs devront préparer un petit cadeau pour faire plaisir aux gens qui les hébergeront, et cela devrait être effectué pendant la préparation des bagages. Les présents à offrir devraient également dépendre de la durée du séjour. Les visiteurs pourront ainsi opter pour des cartes postales de leurs propres pays avec quelques mots de remerciement dessus, des accessoires de mode fantaisie (à donner aux femmes), des objets originaux ou rigolos, etc.

Le Pérou, un pays d’Amérique du Sud qui vaut une visite

Le Pérou attire les voyageurs venant du monde entier avec ses nombreux lieux intéressants comme la forteresse de Sacsayhuaman ou encore les lignes de Nazca. Ce pays d’Amérique du Sud est également réputé pour ses différentes réserves naturelles faisant rêver les vacanciers. Un séjour au Pérou est une occasion d’explorer, entre autres, le parc national de Manú, situé dans le département de Madre de Dios et Cusco. À noter que cette zone protégée d’environ 17 162 km est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en raison de sa richesse en biodiversité. En effet, les visiteurs y apercevront une vaste forêt luxuriante de près de 2 millions ha abritant diverses espèces d’arbres. Ce site constitue aussi un havre de paix pour une large variété de mammifères, d’oiseaux et de reptiles. Une balade sur les lieux permettra aux routards de croiser, par exemple, des tapirs, des jaguars, des loutres géantes et des milliers de perroquets. À part cela, ce parc enchantera à coup sûr les archéologues amateurs pour ses pétroglyphes de Pusharo.

La visite de la capitale Lima

Séjourner au Pérou permettra aux vacanciers d’explorer la capitale et la plus grande ville péruvienne, Lima. Cette métropole ne laisse pas indifférents les routards passionnés de découvertes grâce à ses différents lieux d’intérêt comme le palais Torre Tagle. Ce bâtiment de style architectural baroque espagnol n’est autre que le ministère des Affaires étrangères du pays. En poursuivant leur périple dans cette commune, les touristes verront la cathédrale basilique de Lima, édifiée au XVIIsiècle. Cette église catholique romaine abrite le mausolée du conquistador Francisco Pizarro. Pour les amateurs d’histoire, ils pourront profiter d’un passage au musée Larco, construit par l’archéologue péruvien Rafael Larco Hoyle. Ils y admireront plusieurs pièces d’art colombien, à l’instar d’une magnifique collection de sculptures, de céramiques, de bijoux et de métaux. Les visiteurs y apercevront la salle des textiles montrant l’habileté des civilisations huari et chancay dans la confection de toiles et de tissus funéraires. Ils ne manqueront pas non plus d’y découvrir les boucles d’oreilles Moche et une bouteille en forme de cucurbitacée.

Une escapade dans la ville de Trujillo

Pour terminer leurs séjours au Pérou, les vacanciers iront dans la ville de Trujillo, le chef-lieu de la région de La Libertad. T out comme Lima, cette métropole impressionnera les visiteurs avec ses nombreux endroits pleins de charme qui méritent un détour. En se promenant au centre de la Place d’armes de Trujillo, les touristes verront le monument à la Liberté, créé par le sculpteur Edmund Moeller. Ce site est caractérisé par la présence d’une statue d’un homme gémissant et à la tête baissée. Les routards y admireront aussi une sculpture décorée de plaques célébrant la déclaration de l’indépendance de Trujillo par José Bernardo de Tagle. À part cela, ils découvriront le temple « huaca de la Luna » en se baladant aux alentours de cette municipalité. Ce sanctuaire de forme pyramide à degrés a été bâti par les Moches avec des briques d’adobe. Il constituait le plus sacré lieu de culte de leur royaume.