Conseils pour un Roadtrip réussi dans les Rocheuses canadiennes

National Park Banff Lake Tourism Canada Water

Le Canada est une excellente destination pour un Roadtrip hors du commun. Son immense superficie offre un territoire dédié à la découverte. Les Rocheuses canadiennes, cette chaîne de montagnes incontournable, vous offrent des paysages époustouflants, notamment des pics enneigés, glaciers, chutes d’eau, lacs turquoise, rivières et forêts de pins. Une faune exceptionnelle est également à observer dans leur habitat naturel comme le wapiti ou encore l’ours noir. Voici donc nos conseils pour un Roadtrip réussi dans les Rocheuses canadiennes.

Découvrir en premier le parc provincial de Wells Gray

Si vous partez de Vancouver, faites escale à Wells Gray. Vous aurez l’occasion d’y découvrir un grand nombre de chutes d’eau, notamment les chutes les plus hautes du pays, dont les Helmcken Falls, les Dawson ou encore les Spahats Falls. Pour avoir un point de vue imprenable sur le parc, réalisez une petite balade sur la Osprey lookout. Si vous voulez avoir une vue à 360° sur la région, rendez-vous au point de vue en bois Green Mountain Tower. Si vous avez de la chance, vous pourrez faire des rencontres fortuites avec des ours dans le parc. Il faut savoir que vous aurez toutes les informations dont vous aurez besoin sur le parc du côté de l’office du tourisme du côté de la clearwater valley road un peu plus au nord de la ville de Clearwater. Il est idéal d’y passer une nuit en camping pour une expérience inoubliable durant votre voyage au Canada.
Escale dans le parc national de Jasper

Ce parc figure parmi l’un des parcs incontournables dans les Rocheuses canadiennes. Pour profiter de la plupart des attractions du parc, il est conseillé d’y séjourner trois nuits au minimum. Pour accéder à ce parc, il est idéal de passer par la petite ville de Jasper. Avec une superficie de 10 000 kilomètres, il est le plus grand parc du pays. Pour mieux explorer ce parc, la randonnée reste le moyen le plus agréable. De plus, vous avez le choix entre un grand nombre de sentiers de balises qui passent à proximité des nombreux lacs et canyons. Au cours de vos balades à travers le parc, vous aurez sûrement l’opportunité de rencontrer diverses espèces d’animaux sauvages. N’oubliez pas d’explorer la zone au pied du Mont Edith Cavell. Il y a également les magnifiques lacs de Maligne et Medecine. Réaliser une croisière ou faire du canoë sur l’un de ses lacs est à prévoir. Un pique-nique est aussi recommandé sur Medecine. D’autres lacs comme le lac Edith, lac Annette, lac Patricia ou encore celui de Pyramide peuvent être visités en moins d’une demi-heure.

Dernière étape au parc national de Banff

Depuis le parc national de Jasper, il est vivement conseillé d’emprunter la fameuse route panoramique Icefield Parkway appelée aussi la promenade des glaciers (autoroute 93) pour rejoindre le parc national de Banff. En parcourant cette route de 230 kilomètres, vous aurez l’occasion de vous arrêter sur un grand nombre de points de vue, notamment Peyto Lake, Herbert Lake, Waterfowl Lake, le canyon, les chutes Athabasca Falls ou encore le Glacier Athabasca. Si vous avez le temps, vous aurez la possibilité de visiter le glacier Athabasca à partir d’une visite guidée. En arrivant dans le parc national, vous serez stupéfait de voyager dans une telle richesse naturelle. Si vous souhaitez explorer ce parc, il est idéal de vous installer dans les sites de camping dédiés ou encore dans l’une des stations touristiques près de la ville de Banff. La randonnée est l’activité par excellence pour visiter le parc. Profitez de votre passage pour réaliser une croisière ses nombreux lacs tels que le lac Minnewaka, le Lac Moraine ou encore Lake Louise. Pour avoir une vue imprenable des hauts sommets des environs, montez à bord de la télécabine Banff Gondola en haut du Mont Sulphur. Il est également conseillé de monter jusqu’au sommet Bow.

À la découverte des merveilles cachées de l’Inde

Outre le Taj Mahal, l’Inde dispose de nombreux sites touristiques cachés. Pour vivre des vacances dépaysantes, les globe-trotters pourront visiter Chennai.

Chennai, une des plus grandes villes du pays

Chennai constitue une destination de choix pour un séjour Inde. Cette ville est également connue sous le nom de Madras. Elle est la capitale de l’État du Tamil Nadu. Cette contrée est localisée sur la côte de Coromandel. Elle s’étend sur une superficie environnant les 426,7 km2. Ce territoire est célèbre pour ses stations balnéaires. Parmi les plages les plus fréquentées de Chennai, on cite Marina Beach. Celle-ci mesure près de 13 km de long. Mis à part son sable fin, ce spot attire les bourlingueurs de par ses statues situées le long de ses côtes. La première sculpture érigée sur ses littoraux est la représentation du Mahatma Gandhi. Sa construction date de 1959. Les routards y verront le Triumph of Labour. À titre d’information, Marina Beach est accessible jour et nuit. Elle est ouverte à tous les publics.

Visite des réserves naturelles de Chennai, en Inde

Le parc zoologique d’Arignar Anna est un site à ne pas manquer durant un circuit indien. Il est connu sous le nom de Vandalur Zoo. Cet endroit est localisé à 30 km de la banlieue méridionale de Chennai, dans l’État de Tamil Nadu en Inde. Il est réputé pour sa faune variée. Vandalur Zoo possède une maison de reptiles qui a été mise en service depuis 1989. Cette section expose 14 espèces de serpents, dont 4 sont venimeuses et 10 non-toxiques. Outre cela, elle abrite également des crocodiles, à savoir les Gavials du Gange et les Caïmans à lunettes. On y répertorie aussi des oiseaux saisonniers comme les Ardeidae, les Larinae et les Ciconiiformes. Ces derniers sont visibles dans le site entre les mois d’octobre et de février. Par ailleurs, cette zone regroupe des Coucous koël, des Bulbuls à ventre rouge, des Corneilles et des perdrix ainsi que des Graculas. Bref, le parc zoologique d’Arignar Anna est ouvert entre 9 h et 20 h. Il est accessible en bus, en train ou en taxi.

Découverte des sites historiques de Chennai

Pendant un séjour en Inde, les bourlingueurs peuvent visiter le Fort Saint-George. Celui-ci est la première forteresse de l’Inde anglaise. Il a été construit en 1639 dans la ville côtière de Madras appelée Chennai. Ce complexe abrite la plus ancienne église anglicane du pays, l’église Sainte-Marie. Cette maison de prière a été bâtie entre 1678 et 1680. Elle a accueilli la célébration des mariages de Robert Clive et Elihu Yale, le premier bienfaiteur de l’université Yale aux États-Unis. Par ailleurs, le château possède une galerie nommée Musée du Fort. Cet édifice présente des objets de la domination anglaise et britannique, notamment des armes, des pièces de monnaie, des uniformes et des médailles. On y recense une grande statue de Lord Cornwallis. En outre, le Fort Saint-George est connu pour la Wellesley House. Cette dernière comprend une salle de réception contenant des peintures. Ses remparts sont ornés de canons de la Tipû Sâhib.

Les lieux à découvrir pendant un voyage sur les territoires kenyan et sud-africain

L’Afrique est un vaste continent abritant des pays remarquables comme l’Afrique du Sud et le Kenya. Ces contrées possèdent des endroits fascinants où les routards pourront vivre des moments inoubliables.

Le parc Kruger, le vaste sanctuaire animalier d’Afrique du Sud

Le parc national Kruger est une aire protégée de 18 989 km² se trouvant dans le nord-est du territoire sud-africain. Cette réserve est un refuge pour plusieurs animaux sauvages et un paradis pour les adeptes de safari Afrique du Sud. En effet, elle compte 512 spécimens d’oiseaux tels que les francolins, les martins-pêcheurs, les rolliers, les autruches, les bulbuls, les tisserins et les alouettes. Elle abrite aussi plusieurs variétés de reptiles et de lézard comme le Dendroaspispolylepis, le Pelusiossinuatus, le Crocodylusniloticus et le Python sebae. De plus, cette zone sert d’habitat à 147 types de mammifère, à l’instar des grands koudous, des élands, des hippopotames et des célèbres « Big Five ». 21 camps de repos sont à la disposition des bourlingueurs qui veulent découvrir toutes les richesses de ce site.

masai-mara

Nairobi, une ville kenyane à plusieurs attraits

Nairobi est une métropole à ne pas rater durant un voyage Kenya. Cette municipalité sert souvent de porte d’entrée pour les routards qui veulent explorer les réserves de cette partie de l’Afrique. Dans cette localité, les bourlingueurs peuvent déguster des mets traditionnels kenyans ou encore visiter des lieux fascinants en solo ou en famille. Parmi ces endroits remarquables, il y a le Giraffe Centre. Ce complexe est un must de cette capitale. Il donnera aux globe-trotters la chance de nourrir et de jouer avec des girafes de Rothschild, un giraffidé menacé de disparition. De plus, il permettra aux aventuriers de voir de très près des phacochères. Le musée national de Nairobi est aussi un immanquable de cette agglomération. Cet édifice renferme divers objets relatant l’histoire du pays tels que des bijoux et des bateaux. Il contient également des œuvres d’art de Joy Adamson et d’autres artistes.

Masai Mara, un haut lieu de safari au Kenya

La réserve de Masai Mara est un parc de 1 700 km² se trouvant au sud-ouest de la capitale du Kenya. Elle accueille, chaque année, des adeptes de safari-photo qui veulent prendre des clichés intéressants d’animaux sauvages. Cette extension du Serengeti doit son nom à une tribu locale (les Maasaïs) et une rivière (la Mara). Elle a été utilisée comme décor naturel pour certaines scènes du film « Out of Africa ». Elle sert de refuge à des milliers de grands herbivores tels que les zèbres, les dik-diks, les rhinocéros et les éléphants. Elle compte également des carnivores comme les léopards et les lions qui sont attirés par cet attroupement important de proies. En visitant ce site, les bourlingueurs pourront assister à la fameuse traversée de la rivière Mara par des troupeaux de gnous. Ce spectacle hors du commun offre une occasion rare de voir des crocodiles et autres fauves s’attaquer à ces mammifères.

Partir pour un trek en Thaïlande

Les vacances sont parfois des périodes où l’on prend du poids. Pour éviter cela, les trekkings constituent un moyen d’exploration qui combine sport, plaisir et voyage. La Thaïlande est dotée de divers sites où vous aurez la chance de pratiquer des visites pédestres à votre propre rythme.

Les célèbres parcours de Chiang Mai

La région de Chiang Mai figure parmi les sites prisés des touristes de passage en Thaïlande pour réaliser un trekking. De plus, il existe différents itinéraires qui varient selon vos souhaits. Il y a d’un côté des treks pour débutants ou sportifs et de l’autre, ceux destinés aux familles, aux couples ou aux groupes d’amis. De manière générale, le point de départ se situe dans la ville de Chiang Mai. Ensuite, vous effectuez une sortie dans la jungle. Durant ce trek, vous aurez l’occasion de rencontrer différentes tribus qui peuplent les collines comme celles de Karen, de Lahu et d’Akha. Après, une promenade à dos d’éléphant reste un rituel obligé d’un séjour Thaïlande. Vous vivrez ainsi une expérience mémorable au-dessus de ces énormes mammifères. Par ailleurs, sur les rivières de cette localité, il est possible de profiter d’une agréable balade à bord de radeau en bambou.

Un trek à Mae Hong Son, une belle alternative

Les treks de Chiang Mai sont certes intéressants, mais sont devenus trop peuplées. Ainsi, les randonnées à Mae Hong Sonse présentent comme une bonne alternative pour ceux qui préfèrent les parcours moins touristiques. La seule route qui y mène depuis Chiang Mai mesure 250 km. Cependant, vous pouvez aussi vous déplacer en avion. Ce petit tour dans les airs vous donnera déjà un aperçu des splendides vues sur la région. En outre, les trekkings commencent de bons matins. Tout au long de votre trajet, vous ferrez la connaissance des différentes ethnies locales comme les Hmongs ou les Karens. Lors de votre séjour thaïlandais, vous pourrez partager des repas à leur table. Par ailleurs, votre guide vous emmènera au cœur de la jungle où vous admirerez une végétation dense, des rizières et quelques animaux.

Que faut-il apporter dans vos bagages ?

Durant vos expéditions pédestres, munissez-vous juste du nécessaire. Emportez dans votre sac à dos des tee-shirts, des shorts ou pantalons et des chemises à manches longues. N’oubliez pas les chaussures de marche comme des baskets, les sandales pour le soir, les chaussettes, le maillot de bain, le pull, les serviettes et la trousse de toilette. Ajoutez-y également un chapeau, des sprays anti moustiques, une crème solaire et une copie de votre passeport. Pour les randonnées de plusieurs jours, prévoyez d’apporter de l’eau et quelques provisions en supplément. Par ailleurs, durant vos Voyages Thaïlande, vous pouvez effectuer des treks tout au long de l’année dans ce pays. Tout dépendra de la région et de ce que vous voulez voir. Par exemple, les cascades sont spectaculaires entre juillet et octobre tandis que les paysages paraissent magnifiques avec la brume de novembre à février.

Le canyon des Oules de Freyssinières

Situé dans le département des Hautes Alpes, le canyon des Oules de Freyssinières est une référence en termes de beauté et de difficulté.

Un canyon très aquatique

Ce canyon est en général praticable uniquement à l’étiage. En effet, le débit est beaucoup trop important en début de saison vers les mois de mai et juin. En général, les protagonistes qui s’y risquent s’y collent aux mois de septembre ou octobre. On y trouve de nombreux mouvements d’eau comme des drossages, des syphons et des rappels à l’arrivée de certaines cascades. Il faut absolument connaître le parcours ou avoir une bonne expérience des courants pour s’y engager.

Des descentes en rappel périlleuses

Les oules de Freyssinières sont en outre un canyon périlleux avec des rappels de 30 mètres sous cascade. La partie la plus emblématique est sans doute la descente en rappel sous le geyser qui est une magnifique expérience.

canyon oules de freyssinieres

Une belle marche d’approche.

L’approche du canyon est magnifique. Il y a un peu de dénivelé mais ceci en vaut la chandelle. La vallée est sauvage et l’ambiance de montagne apaise les tensions intérieures. Le torrent de Chichin se trouve juste en face. Il permet d’avoir une vue magnifique sur une énorme cascade.

Pour conclure, le canyon des OUles de Freyssinières est à recommander mais pour des pratiquants confirmés dans le domaine du canyonisme que se soit au niveau des manips de corde ou des mouvements aquatiques.

Des aventures exceptionnelles en Islande

Dotée d’un paysage formé de glace et de lave, l’Islande est une destination de choix pour un voyage d’aventures. Elle se prête à la découverte d’une magnifique terre où l’on peut assister aux impressionnants phénomènes offerts par mère Nature.

L’Islande, un pays fascinant qui se visite toute l’année

L’Islande est une destination exceptionnelle si vous voulez vivre de formidables moments. Appelé aussi terre de glace et de feu, ce pays d’Atlantique Nord est à découvrir en toutes saisons. Bien que le climat y soit plus souvent tempéré, en raison des vents froids polaires, le territoire accueille tant de touristes, quelle que soit la période de l’année. En été, le soleil en Islande ne se couche pratiquement pas et les jours sont intemporels. Quand vient le début de l’automne, cette contrée affiche ses hautes couleurs avec sa végétation verdoyante. C’est une bonne occasion pour se rendre dans les vallées et les plaines pour assister ou participer au triage des moutons et des chevaux. Pendant l’hiver, vous aurez la chance d’apercevoir les fameuses aurores boréales. C’est également une belle opportunité pour faire du ski sur glace et des excursions à motoneige.

Les fameuses aurores boréales de l’Islande dans toute sa splendeur

Rien de tel pour trouver une véritable destination de rêves que l’Islande, une terre d’aventures par excellence. Ce pays possède tous les atouts pour embellir votre séjour. Pour entamer la découverte de ce lieu, partez en direction du nord de la contrée pour visiter Reykjavík. C’est un endroit de choix pour admirer un décor lunaire digne d’une carte postale. Cette ville constitue également un excellent point de repère pour rencontrer les fameuses aurores boréales. À la nuit tombée, soyez aux aguets puisque ces incroyables merveilles peuvent à tout moment illuminer le ciel d’un magnifique faisceau de lumières rouges, jaunes et blanches. Afin de mieux les contempler, optez pour une balade en jeep accompagnée d’un guide expérimenté. Celui-ci vous conseillera sur les lieux et les moments propices pour apercevoir ces chefs-d’œuvre de la nature.

À la découverte des merveilles du Cercle d’or

Après avoir admiré ce spectacle époustouflant offert par « mère Nature » à Reykjavik, vous pouvez continuer votre voyage en Islande par un circuit du Cercle d’Or de l’Islande. C’est sans aucun doute une des principales attractions touristiques qui ont contribué à la renommée de ce pays. Il s’agit de 3 sites impressionnants qui vous feront découvrir la splendeur de la nature islandaise. Parmi eux, il y a la chute de Gullfoss qui se trouve sur la rivière Hvítá. Divisée en 2 étages de cascades, celle-ci se jette d’une hauteur de 32 m, formant ainsi un magnifique nuage de vapeur. Explorezaussi la région de Geysir qui est réputée pour ses geysers. Celui de Strokkur, par exemple, a la particularité de se réveiller toutes les 10 minutes. Les eaux qui en jaillissent peuvent parfois grimper à une hauteur hallucinante de 25 m. Par ailleurs, le parc national de Þingvellir est un incontournable du Cercle d’Or. Vous y admirerez un paysage de toute beauté formé par une vaste plaine à perte de vue qui invite à des promenades en voiture ou à cheval.

Un zoom sur le canyoning en Afrique

Le canyoning est une activité séduisant de nombreux vacanciers en Afrique. Ce sport, comme son nom le laisse présagé, permet de découvrir des canyons difficiles d’accès. Se déroulant en plein air, il offre l’occasion d’apprécier un environnement préservé et des lieux d’une rare beauté. Il allie des sauts acrobatiques, des descentes en rappel, des glissades sur des toboggans naturels et de la nage en eaux vives, selon le parcours. Pour ce qui est de l’équipement, la pratique du canyoning nécessite souvent une combinaison, un casque, un baudrier garni de deux longes, des chaussures, un gilet et un descendeur. À cela viennent s’ajouter un bloqueur, un croll, une longe à « nœud valdotain », toute une collection de « huits », une sangle, une cordelette et un couteau (au cas où il faudrait couper la corde).

Informations complémentaires sur le canyoning

Il faut savoir que le canyoning est classé en tant que sport à sensations. La plupart du temps, cette discipline consiste à parcourir d’amont en aval des canyons, des clues, des cascades, des défilés, des gorges, des vallons, des rivières, des ruisseaux, des combes… Tout au long du trajet, les adeptes alternent marche, nage, escalade, descente en rappel, sauts et glissades. En outre, ce sport de montagne est accessible à tout un chacun. Petits et grands peuvent le pratiquer, s’ils ne font pas l’objet d’une contre-indication médicale ou qu’ils ne dépendent pas de soins ou de traitements, etc… Afin d’avoir plus d’information sur ce sujet, il ne faut pas hésiter à surfer sur le Web, à consulter un site spécialisé dans le domaine ou à discuter avec des passionnés de canyoning sur un forum voyage Afrique

Quelques adresses de canyoning en Afrique du Sud

L’Afrique recèle de nombreux spots de canyoning à découvrir le temps d’une escapade en couple, de vacances en famille ou d’une virée entre amis. Par exemple, en effectuant un Afrique du Sud voyage, les globe-trotters ne manqueront pas de faire un détour au site Kamikaze. Cette descente de 66 m de haut promet des sensations mémorables à tout un chacun. Le parcours en soi ne présente aucune difficulté particulière. Le paysage aux alentours de ce petit coin de paradis est à couper le souffle. Ne pas oublier la caméra ou l’appareil photo pour immortaliser le décor idyllique des lieux.

Liste non-exhaustive des sites de canyoning à Madagascar

Madagascar recense d’innombrables spots de canyoning de qualité, pour ne citer que Anjoma (Atsimo-Atsinanana), Antalavena (Vatovavy-Fitovinany), Antsahamaina (Itasy), Mandriampotsy (Vatovavy-Fitovinany), Vidahy (Vakinakaratra)… À part cela, il ne faut pas oublier Isalo, Sakaleone (la plus haute cascade de Madagascar avec ses 200 m env. de haut) et Marojejy. Parmi les sites de canyoning les plus connus de la Grande Ile, il y a la Montagne d’Ambre. Sur place, cascades, vasques et toboggans attendent les aventuriers. Depuis février 2000, un canyon y est opérationnel. Le niveau d’engagement y est faible. C’est une destination recommandée pour une première initiation et pour les novices désirant perfectionner leur technique. La descente se passe au cœur d’une vallée. Là, sept cascades de 4 à 30 m de haut ont été aménagées avec des spits et scellements. L’itinéraire permet d’accéder à une forêt humide, une plantation de kat, une bananeraie, etc.