Le canyon des Oules de Freyssinières

Situé dans le département des Hautes Alpes, le canyon des Oules de Freyssinières est une référence en termes de beauté et de difficulté.

Un canyon très aquatique

Ce canyon est en général praticable uniquement à l’étiage. En effet, le débit est beaucoup trop important en début de saison vers les mois de mai et juin. En général, les protagonistes qui s’y risquent s’y collent aux mois de septembre ou octobre. On y trouve de nombreux mouvements d’eau comme des drossages, des syphons et des rappels à l’arrivée de certaines cascades. Il faut absolument connaître le parcours ou avoir une bonne expérience des courants pour s’y engager.

Des descentes en rappel périlleuses

Les oules de Freyssinières sont en outre un canyon périlleux avec des rappels de 30 mètres sous cascade. La partie la plus emblématique est sans doute la descente en rappel sous le geyser qui est une magnifique expérience.

canyon oules de freyssinieres

Une belle marche d’approche.

L’approche du canyon est magnifique. Il y a un peu de dénivelé mais ceci en vaut la chandelle. La vallée est sauvage et l’ambiance de montagne apaise les tensions intérieures. Le torrent de Chichin se trouve juste en face. Il permet d’avoir une vue magnifique sur une énorme cascade.

Pour conclure, le canyon des OUles de Freyssinières est à recommander mais pour des pratiquants confirmés dans le domaine du canyonisme que se soit au niveau des manips de corde ou des mouvements aquatiques.

Publicités

Canyon des Acles – Canyoning dans les Hautes Alpes

Le canyon des Acles se situe dans la vallée de la Clarée à coté de Névache. Cette vallée est vraiment sauvage. Ce canyon est situé à 1700 mètres d’altitude ce qui en fait un canyon d’été lorsque l’eau est chaude. Géologiquement, c’est une faille calcaire plutôt étroite. De part, l’altitude élevée, l’eau demeure froide. Il faut donc tout l’équipement nécessaire pour entreprendre ce canyon: combinaison néoprène, chaussettes nèoprènes voire des gants néoprènes.

Description du canyon des Acles

Tout d’abord, il y a une marche d’approche d’environ 45 minutes pour accéder au départ du canyon. Cette marche est facile au début. Elle consiste à remonter une piste forestière. Ensuite, l’accès au canyon se fait par un petit chemin bien raide où il vaut mieux être concentrer. En effet, il est fréquent de glisser ou de se rattraper sur un arbre.

Canyon des Acles

Une fois dans le canyon des Acles les obstacles s’enchaînent progressivement avec quelques belles descentes en rappel entrecoupées de sections de marche. Plus on avance dans ce canyon et plus les cascades s’enchainent avec à la clé de beaux rappels bien arrosés. Le rappel de 20 mètres est particulièrement impressionnant. Il peut être dangereux et à éviter par gros débit. Le final du canyon offre également la possibilité de faire quelques sauts et toboggans.

Dés qu’on sort e l’encaissement terminal, on arrive très vite au parking et à la voiture. Il n’y a pas de marche retour.

Niveau du canyon des Acles.

La cotation du canyon est v3-a3-III. Ce canyon demande de maîtriser les manipulations de cordes. En effet, il y a des verticales de 20 mètres à descendre avec quelques rappels sous cascade où il vaut mieux maîtriser les techniques de descentes en rappel. Au niveau aquatique, il est particulièrement sensible aux crues liée à la fonte des neiges. Ceci est typique des canyons d’altitude. Ce canyon dure environ 2 à 3 heures selon les groupes.

Source: article proposé par Canyoning Sud Est