À la découverte de l’Iran et de ses attraits touristiques

L’Iran est un pays de l’Asie de l’Ouest encore moins connu des touristes de la planète. Beaucoup ignorent que cette contrée cache des merveilles à découvrir le temps d’un ou plusieurs séjours. Pour commencer leurs aventures, les globe-trotters visiteront la mosquée du Cheikh Lotfallah. Elle est localisée dans la ville d’Ispahan, dans la province éponyme. Cet édifice a été bâti au début du XVIIe siècle, entre 1598 et 1619 par les Safavides, la première dynastie iranienne. Dès leur premier regard sur ce temple sacré, les vacanciers remarqueront que le bleu domine les lieux. Les décors de cette structure sont composés de mosaïques de lambris,d’onyx jaune et de céramiques glaçurées. Il est à noter qu’il ne possède pas de minarets, car la famille royale était la seule à pouvoir y accéder.

La visite de la maison Narejenstan

Ce voyage Iran se poursuivra avec la visite de la maison Narejenstan aussi connu sous le nom de Qavam. Elle est située dans la ville de Chiraz, au sud-ouest du pays. Ce domaine a été édifié entre 1889 et 1876 par Mirza Ibrahim Khan. Il fut la résidence de la bourgeoisie de l’époque représentée par la famille Qavam, au temps de la dysnatie Zand. Il est à noter que l’architecte lui-même est issu de cette famille. En outre, durant leur visite, les vacanciers auront l’occasion de découvrir les nombreuses pièces raffinées de cette bâtisse ainsi que son porche en miroir qui donne une magnifique vue sur les jardins d’Eram. Ces derniers sont constitués de fleurs, de palmiers dattiers, de fontaines, etc.

Voyage en Iran

Le Musée national de l’Iran, un must-do à ne pas manquer

Les voyageurs poursuivront leurs aventures avec la découverte du Musée national de l’Iran. Il se trouve à Téhéran, la capitale du pays. Il a été construit en 1937 par l’architecte français André Godard. Il se divise en deux bâtiments, dont le premier est consacré à l’exposition de collections datant de l’époque préislamique ainsi que différents objets du Paléolithique supérieur, du Néolithique et même de l’âge de Bronze. Le second bâtiment ouvert en 1996 possède trois grandes salles dédiées à la période postislamique. Les amateurs d’objets d’art ne seront pas déçus de leur visite, car des textes, des poteries, des manuscrits ou encore des textiles sont découvrir sur place.

La découverte du Musée du tapis d’Iran

Ce voyage Iran continuera toujours au cœur de Téhéran, mais cette fois-ci, les aventuriers visiteront le Musée du tapis d’Iran. Il est situé près du Laleh Park et sa création date de 1976. Sa structure perforée lui donne un aspect semblable à un métier à tisser grandeur nature. En se rendant sur place, les touristes remarqueront toute une variété de tapis du plus ancien jusqu’au plus récent. La surface d’exposition couvre les 3 400 m². Il faut savoir qu’une bibliothèque est également visible dans cette galerie et celle-ci contient plus de 7 000 ouvrages. Ainsi, les bourlingueurs avides de cultures seront ravis de leur passage au sein de ce musée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s