3 endroits d’exception où faire de la randonnée lors d’un voyage au Canada

Particulièrement vaste, le Canada est une destination très courue des amateurs d’activités de pleine nature, en particulier les randonneurs. En effet, le pays possède des paysages variés et spectaculaires offrant de merveilleuses expériences de randonnée à travers les montagnes, les plaines, les forêts et même les glaciers. Si vous envisagez de faire de la randonnée lors de votre séjour au Canada, voici une sélection de 3 endroits exceptionnels à privilégier pour votre expédition.

    1. Explorer le parc national Kejimkujik en Nouvelle-Écosse lors d’un séjour au Canada

Situé en Nouvelle-Écosse, le parc national Kejimkujik est un lieu d’exception à privilégier pour faire de la randonnée lors de votre circuit au Canada. Constitué de paysages naturels de toute beauté, il s’agit de l’unique site du pays désigné à la fois parc national et lieu historique. Faire de la randonnée pédestre constitue la meilleure manière de découvrir les attraits du Kejimkijik.

Le site recèle près de 15 sentiers différents vous permettant de découvrir une faune abondante, d’observer des oiseaux rares, de contempler des caractéristiques géologiques fascinantes et de visiter des sites historiques, dont des mines d’or. Ne manquez pas de partir à la découverte des pétroglyphes gravés dans la pierre par les premiers peuples Mi’kmaq qui ont traversé ces routes mille ans auparavant.

    1. Parcourir le chemin Appin sur la sublime Île-du-Prince-Édouard

Le chemin Appin sur l’Île-du-Prince-Édouard est un endroit très prisé des amateurs de randonnée qui viennent passer les vacances au Canada pendant l’automne. Construit en 1862 dans une zone argileuse de la rive sud de l’île, le chemin Appin s’étend à l’écart des sentiers battus. Il constitue le lieu de randonnée idéal si vous aspirez à un lieu tranquille vous permettant de vous évader de la vie trépidante du quotidien.

Pour profiter pleinement de la beauté et de l’originalité du site, préférez une expédition durant l’automne, à savoir de fin septembre à fin décembre. Durant cette saison, les couleurs vibrantes illuminent ce chemin sinueux menant à travers des paysages boisés et des champs cultivés. Bien que la route soit assez tortueuse, le parcours propose une difficulté moyenne et est donc accessible à tous les niveaux de randonneurs.

    1. Arpenter le sentier du lac Kinney en Colombie-Britannique

Vous êtes à la recherche d’un lieu fabuleux pour vivre une expérience de randonnée exceptionnelle lors de votre voyage au Canada ? Optez pour une visite au parc provincial du mont Robson, en Colombie-Britannique. Ce mont culminant à une hauteur de 3954 mètres abrite le deuxième plus ancien parc de cette province canadienne.

Afin d’apprécier la splendeur et le gigantisme de ce sommet, il n’y a rien de mieux qu’une randonnée à travers le sentier du lac Kilney. S’étendant sur 4,5 kilomètres de longueur, il vous fera parcourir une dense forêt de cèdres et de pruches abritant une faune remarquable dont l’ours noir, le cerf et l’élan. Le circuit est assez facile et s’effectue habituellement en deux heures et demie. Depuis les hauteurs du mont, vous pourrez admirer une vue imprenable sur les lacs et les montagnes avoisinants.

Visiter des parcs nationaux pour enrichir un séjour au Costa Rica

Outre ses plages et ses régions authentiques, les parcs et réserves costariciens sont également impressionnants. Ils sont idéals pour toutes sortes d’activités.

Top 3 des parcs à explorer lors d’un séjour au Costa Rica:

Le Costa Rica possède toute une variété de parcs nationaux qui font la fierté de ses habitants. Ces sites abritent, en effet, un nombre incalculable d’espèces fauniques et floristiques. Ils sont ainsi propices à la randonnée, et ses paysages verdoyants sont destinés à ceux qui veulent se ressourcer. Au cours d’un voyage dans cette contrée, les excursionnistes auront sûrement l’occasion de découvrir l’un des parcs suivants.

  • Le parc national du volcan Arenal:

Situé dans la région nord-ouest du pays, le parc national du volcan Arenal est un site parfait pour s’évader. Il séduit beaucoup de randonneurs et d’excursionnistes, en raison de la présence du volcan du même nom. Pour information, ce dernier imite la forme d’un cône, et il est vraiment imposant avec ses 1 633 m d’altitude. Étant donné ses éruptions régulières, ses environs bénéficient donc de paysages verdoyants qui feront le bonheur des villégiateurs. Outre l’Arénal et ses nuées ardentes, cette zone touristique héberge aussi une diversité de faune et flore. Les marcheurs y trouveront sûrement des espèces de palmiers, de la ceiba, du guarumo, et même des orchidées. Ils y verront également des cerfs, des tapirs, des reptiles et de grands serpents comme le boa. Par ailleurs, le lac du parc produit de l’énergie hydroélectrique et agricole, mais il est surtout propice aux loisirs aquatiques.

  • Le parc national du Guanacaste:

Une randonnée dans le parc national du Guanacaste est la meilleure façon d’agrémenter son séjour au Costa Rica. Cette grande réserve trouve un bel emplacement dans la province du même nom, dans la zone septentrionale du pays. Elle se divise en 3 secteurs, dont Maritza, Pitilla et Cacao. Bien entendu, les voyageurs pourront y organiser un circuit pour explorer ces sites. Toutefois, avec un bon guide, ils découvriront mieux les parties les plus fascinantes du parc. Cela dit, Martiza est, par exemple, dédié à l’archéologie, car le lieu héberge des centaines de pétroglyphes précolombiennes. Cette section protège également le torrent de la rivière qui y est présente. Pitilla, par contre, est une zone touristique peu fréquentée. Malgré cela, elle possède 2 sentiers serpentant à travers la forêt tropicale humide et offre de magnifiques vues sur le lac Nicaragua.
Quant au secteur Cacao, il est marqué par un terrain escarpé à travers les transitions de la forêt tropicale sèche. Ce territoire se caractérise aussi par des basses terres et une forêt de nuages du volcan du même nom.

  • Le parc national Barra Honda:

Pour se changer un peu les idées, un tour dans le parc national de Barra Honda ressourcera certainement les voyageurs. Cette réserve costaricienne se situe dans la province du Guanacaste, et elle attisera la curiosité des photographes et des ornithologues. D’abord, ce site est facilement reconnaissable avec ses grottes impressionnantes. L’ensemble de ces cavernes date de la fin du crétacé et du Paléocène, ce qui enchantera sûrement les géologues. À préciser que la visite de ces lieux doit se réaliser avec un guide, et les réservations sont aussi obligatoires. D’ailleurs, la découverte de ces grottes en groupe permettra aux aventuriers de vivre des expériences riches en émotions. Outre ces formations géologiques, des espèces fauniques occupent également le parc national de Barra Honda. Celui-ci abrite, effectivement, des ratons laveurs, des singes capucins, des coyotes, des pumas et d’autres animaux qu’on n’aperçoit pas quotidiennement.